Michel Sardou et la chanson française

Toute l'actualité passée et à venir de Michel Sardou
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Résumé: Concert de Douai le 18 avril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Octave S
Invité
avatar


MessageSujet: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   14.04.07 16:31

Comme certains d'entre vous le savent déjà, je serai à la première de Michel à Douai.

Certains d'entre vous souhaitent connaître la track-list, l'ambiance, le décor... Mais d'autres préfèrent avoir la surprise lors du concert où ils se rendront.

Je créerait donc un topic dans "Concerts" que j'intitulerai "Première du tour 2007" , où je déposerait la track-list, l'ambiance, etc...

Libre à vous de venir le consulter ou pas !music
Revenir en haut Aller en bas
Flore
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 39
Localisation : Paris
Loisirs : Zic écriture
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   16.04.07 21:02

Octave et Amin, comme je ne veut rien savoir avant le 25, je vous demanderai de raconter votre soirée seulement ICI
Merci bizz

_________________
Elle, elle sans lui, la photo parfaite de l'amour qui trahit



Dernière édition par le 16.04.07 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marianne
RANG 4
RANG 4
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1790
Age : 65
Localisation : LA MER
Loisirs : DU PLAISIR
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   16.04.07 21:13

D'accord Flore!

:casquette:

Moi vous pouvez m'envoyer
des tonnes de MP je lirais tout
et je répondrais !

bizz
Revenir en haut Aller en bas
Marianne
RANG 4
RANG 4
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1790
Age : 65
Localisation : LA MER
Loisirs : DU PLAISIR
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   16.04.07 21:15

On fait comment modératrice
pour te joindre en cas d'urgence ??
Revenir en haut Aller en bas
Flore
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 39
Localisation : Paris
Loisirs : Zic écriture
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   16.04.07 21:17

Tu fais SOS Modo 1909 sur ton portable
(0,34 ctms / mn)

_________________
Elle, elle sans lui, la photo parfaite de l'amour qui trahit

Revenir en haut Aller en bas
Marianne
RANG 4
RANG 4
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1790
Age : 65
Localisation : LA MER
Loisirs : DU PLAISIR
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   16.04.07 23:14

Flore a écrit:
Tu fais SOS Modo 1909 sur ton portable
(0,34 ctms / mn)

Merci c'est noté !!!!

Revenir en haut Aller en bas
Octave S
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   19.04.07 1:24

Voilà, je suis rentré. J'ai trouvé le concert pas mal, mais sans plus.

Je vous donne la track-list maintenant, et je vous raconterai dans les détails demain.

1-Allons danser
2-Du plaisir
3-Concorde
4-Les jours avec et les jours sans
5-J'accuse
6-Les yeux de mon père
7-Je ne suis pas mort, je dors
8-La vieille
9-Je serai là
10-Le surveillant général
11-Parce que c'était lui, parce que c'était moi
12-1965

Les chansons suivantes sont a cappella et avec le public (Extraits de 30 secondes à une minute):
-La maladie d'amour
-Et mourir de plaisir
-Etre une femme (les zicos jouent un peu sur celle-là)
-Je veux l'épouser pour un soir
-Je vais t'aimer
-Dix ans plus tôt
-Le France
-Le rire du sergent
-Le temps des colonies
-Les ricains
-Musulmanes
-La java de broadway
-En chantant
-Je vole

On revient à des chansons entières et orchestrées:

13-Aujourd'hui peut-être
14-Sketch des talonettes puis fin de My way
15-L'évangile (selon Robert)
16-Je n'oublie pas
17-On est planté
18-Espérer (avec présentation des musiciens)
19-Beethoven
20-Loin
21-Valentine day
22-Les lacs
23-La dernière danse
24-Cette chanson n'en est pas une.


Je vous donne quand même les zicos, histoire que vous ayez une idée des orchestrations: 1 batterie, 1 basse, 2 guitares (enfin...3 !), un clavier un synthé,5 choristes (4 demmes et un homme) et même un piano à queue, je vous expliquerai pourquoi demain.

Par contre, pas de Vénéruso sur scène, sinon ce sont les mêmes que la dernière fois, sauf " le chef " aux synthés.


A demain ! music


Dernière édition par le 19.04.07 2:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marianne
RANG 4
RANG 4
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1790
Age : 65
Localisation : LA MER
Loisirs : DU PLAISIR
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   19.04.07 1:33

Merci Octave et reviens vite !
Revenir en haut Aller en bas
Anim59
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   19.04.07 1:41

Octave vous a déjà tout dit, il me semble que c'est la première fois que le public a autant l'occasion de reprendre les refrains de Michel à sa demande...sinon, pour le reste, un spectacle bien rodé pour une première, un Michel en très grande forme et bien en voix, souriant plus qu'à son habitude (avis perso et non objectif), un instant magique... en un mot, Merci
Revenir en haut Aller en bas
Marianne
RANG 4
RANG 4
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1790
Age : 65
Localisation : LA MER
Loisirs : DU PLAISIR
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   19.04.07 1:50

Merci Anim à demain
tu nous en dira plus !
Revenir en haut Aller en bas
Anim59
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   19.04.07 1:54

tu sais déjà tout...ou presque, pose moi des questions je me ferai un palisr d'y répondre...
Revenir en haut Aller en bas
france
RANG 1
RANG 1
avatar

Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 51
Localisation : Nord
Loisirs : lecture,jardinage,Sardou
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   19.04.07 14:35

merci

vivement demain
Revenir en haut Aller en bas
Octave S
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   19.04.07 18:38

Voici le résumé détaillé. Tout d'abord, la disposition de la scène:

Violon 1 Violon 2 Violon3 Violoncelle



Choeurs
Synthé(chef) Clavier
Batterie


Guitare Basse Guitare



Avant scène








20h05 , les lumières s'éteignent. Le rideau noir est tiré. On entend trois accords de débutant sur une gratte électro acoustique. Le rideau s'entrouvre. On découvre Michel, assis, qui entonne "Allons danser" accompagné de sa guitare. On comprends pourquoi il ne l'avait jamais fait avant. (Pas taper !!! ). Il fait ça jusque "Chancun pour soi" et l'orchestre démarre sur les chapeaux de roues, le rideau s'ouvre complètement, laissant apparaître un décor composé de: un demi cercle en gradin pour les musiciens au centre de la scène, trois triangles de toile de chaque coté de la scène, les uns derrière les autres, qui serviront d'écran d'ombres chinoises. J'allais oublier: des stores à lamelles noirs sur le mur de fond de la scène.

Du plaisir, ensuite. Avec, malheureusement, les mêmes arrangements qu'en 2005, ce qui sera le cas pour beaucoup d'autres titres.

Concorde: Elle passe très bien et sa gestuelle est très travaillée. Pas de problème de voix sur: "OH ! mon aigle blanc...", ce qui me rassure.

Les jours avec et les jours sans: elle passe super bien en public, même si l'ingénieur du son n'était pas au mieux sur l'intro à la gratte.

J'accuse : on commence les redits, exactement la même version qu'en 2005, même si j'ai trouvé qu'il la chantait mieux que la dernière fois. Car, il faut le dire, on ne pourra rien lui reprocher au niveau vocal. Certes il chante plus bas qu'avant, on le sait tous, mais au niveau justesse, puissance et phrasé, c'était superbe.

Les yeux de mon père : Là aussi un bémol sur l'ingénieur du son mais aussi du guitariste, qui nous a gratifié d'un pain monumental dans l'intro. Malgré tout, l'émotion était bien présente, sur scène comme dans la salle.Applaudissements de la salle à l'intro.

Je n'suis pas mort, je dors: j'adore cette chanson, mais les arrangements, à mes oreilles, étaient beaucoup moins réussi qu'en 2005. Le piano (pas très inspiré) prends le pas sur la guitare , la basse se révèle trop présente et masque plein de détails sympas au niveau des arrangements.Applaus du public sur l'intro quand même.

La vieille : sympa, mais sans plus, quasiment les mêmes arrangements qu'en 93, mais applaus tout de même du public à l'intro.

Je serai là: mêmes arrangements que sur l'album, mais des paroles complètement modifiées. (me demandez pas ce qu'il a changé, j'ai pas eu le temps de noter!)

Le surveillant général: celle-là, je l'attendais sur scène depuis que je vais le voir en concert, à savoir en 89.
Content de savoir qu'elle est dans le tour, mais malheureusement, encore une fois, des arrangements très brouillons (on doit sans doute tout ça à l'absence de Vénéruso), une basse encore trop forte, j'aurai préféré un piano fort, une basse légère et une batterie lourde. Mais content quand même. A la fin de la chanson, il dit: "Celle-là, ça faisait un moment que je ne l'avait pas chanté, la prochaine non plus, d'ailleurs."

Parce que c'était lui, parce que c'était moi: Voilà une des chansons dont il aurait pu se passer, d'autant que même s'il dit que ça fait longtemps qu'il ne l'a pas chantée, ça ne date quand même que de 2001...


1965:Encore une qui prends la place de celles que j'attendais. Version très guitare (électro-acoustique, il n'y a pas de guitare sèche dans le tour, sauf pour "Les yeux de mon père"), tout de même, et toujours la même émotion au moment de 1976.

Là, c'est le "truc" qu'il a trouvé pour satisfaire les amateurs des anciennes chansons, même si lorsqu'il le dit, le public dans sa grande majorité, lui répond qu'ils aiment aussi les nouvelles.
Il commence donc un A cappella avec le public sur :

La maladie d'amour
Et mourir de plaisir
Etre une femme (avec, pour celle-là, un accompagnement des musiciens)
Je veux l'épouser pour un soir (Le publiuc suit, même pour celle-là, les autres aussi évidemment.)

Je vais t'aimer

Dix ans plus tôt, avant laquelle il dit qu'il va nous piéger, mais malheureusement et à son plus grand bonheur, toute la salle la reprend à pleine voix.

Le France

Le rire du sergent, en racontant que, bien qu'il soit catégorisé comme un chanteur de droite, il n'avait pas particulièrement la fibre militaire...

Le temps des colonies: là, c'est spécial. Il raconte que lorsqu'il était jeune, il écrivait de manière fougueuse, qu'il avait expérimenté le second degré, mais qu'il n'avait pas été compris. Là, je gueule: "Le temps des colonies!!!" et il me répond: "Tu la connais celle-là ???" Moment sympa pour moi, donc. Anim, tu connais ma voix désormais. Je crois d'ailleurs que je n'étais pas loin de toi, j'ai même cru te reconnaître, j'étais au 5ème rang, tu étais au 3ème.

Les ricains, toujours avec le public et A Cappella.

Musulmanes (Il évoque ses trois Paris-Dakar) mais ça fait tout de même bizarre de l'entendre A Cappella...

Avant la chanson à venir, il parle de son "pote" Johnny. Il explique que celui-ci lui a reproché d'avoir dit que l'on s'emmerdait à Gsdaat et qu'il avait dit (on le sait tous) que Sardou s'emmerdait partout, même à Miami. Lequel lui a presque donné raison en disant: "Au bout d'un certain temps, les brochettes de crocodile, moi..." Mais il dit tout de même qu'il a passé des soirées mémorables aux USA avec Johnny, et notamment à Broadway, il enchaine donc sur "La java de Broadway", toujours A Cappella et avec le public.

En chantant, idem

Je vole, avant laquelle il explique que son père était d'accord pour qu'il fasse ce métier, mais qu'il fallait qu'il en vive (Cette impression de déjà vu...)

Il remercie le public de l'avoir aussi bien accompagné (et c'est vrai, même pour les moins connues !), puis il repart sur des chansons orchestrées.

Aujourd'hui peut-être (en référence à "Je vole"), plutôt jazzy, genre Bercy 93.

Sketch "Maman et talonettes" dont on aurait pu se passer...

Fin de "Comme d'habitude"

L'évagile selon Robert (assez réussie, malgré une mise en scène...euh...pas demise en scène)

Je n'oublie pas, avec exactement les mêmes arrangements qu'en 2005. J'aurai pu m'en passer.

On est planté: très réussie, voix et rythmique de la voix impeccables, éclairages somptueux, bref, un régal.

Beethoven: pendant l'intro, je croyais que c'était "Loin". A suivi une interprétation inégale, de vraies fausses notes dans le passage "Et la vie passe en chantant..." Encore une fois, des arrangements qui, même s'il ne sont pas exactement les mêmes que sur l'album, n'en sont pas moins inspirés.

Loin: même version qu'en 2005, avec la même prolongation musicale, note pour note.

Valentine day: l'ambiance monte dans le public, même avec des arragements sans nouveautés (mais pour les nouvelles chansons, je ne lui en veut pas, bien au contraire. Il faut le poids des ans pour donner à une chanson l'ampleur qu'elle doit avoir.)

Les lacs: intro(la même qu'en 2005, encore une fois) et signal de la sécurité qui indique au public que l'on peut s'avancer vers la scène.
Une fois placé à quelques centimètres de la scène, on se rend compte qu'on entend beaucoup moins bien (on est derrière les enceintes, donc forcemment...). Je le savais déjà avant, mais je veux prévénir tous les autres.

La dernière danse: on sentait depuis deux ou trois chansons que la fin du spectacle approchait. Confirmation, donc. Rien à dire sur celle-là, voix,choeurs, mise en scène et lumières parfaites. Quand je parle de mise en scène, il s'agit en fait, lorsque les choeurs prennent le relais de Michel, de la scène qui se met à tourner à 180°. Juste avant la fin de la chanson et de la rotation de la scène, le salut au public, traditionnel et aux musiciens. Michel disparait, la musique s'interrompt, noir salle.

Cette chanson n'en est pas une: juste avant , pendant la fin musicale de la dernière danse, le rideau noir se referme aux trois quarts. J'entends le public scander "Une autre! Une autre!" Pendant ce temps là, la scène se retourne et ne reste visible qu'un piano à queue, sur lequel Michel ne tarde pas à s'installer. Et oui, il joue aussi du piano (même si je le soupçonne d'avoir fait semblant, ça ressemblait trop à une séquence et bien trop en place pour être sur que c'était du direct). Après le premier tiers de la chanson, il abandonne le piano et chante le deuxième tiers micro à la main. Il revient au piano pour la fin de la chanson ("Cette chanson là n'en est pas une - Ecoute la et oublie la"...). Le rideau noir se ferme. Les zicos finissent la chanson. Blanc salle.music


Toutes les chansons sont chantées micro en main, pas de pieds à micro.
La voix est bonne , certaine, travaillée.

Juste dommage qu'il reprenne trop de chansons de "Du plaisir" et qu'il pêche sur certains arrangements qui aurient pu être somptueux: "Je ne suis pas mort" et "Le surveillant général"

A vous de voir maintenant s'il va changer des choses, et je compte sur vous pour me faire un compte-rendu aussi précis que celui que j'ai fait.

Merci d'avance et à très vite.music


Dernière édition par le 19.04.07 20:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Octave S
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   19.04.07 19:31

Pour la disposition des musiciens, j'ai un peu de mal au niveau des espaces. Alors je vais vous dire ça avec des mots.

Sur la gauche, très près de la salle, le guitariste (celui avec le percing de 2005)

Un peu plus à droite (non,arrétez de vous marrer!) et un peu en retrait, les 5 choristes. En dessous le synthé "chef".

Au centre, en bas, la batterie.

Au centre, à 1m50 de haut, 3 violons et un violoncelle

A droite des vilons et à un mètre de hauteur, le clavier

Enfin, sur la doite et très proches du public, la basse et une guitare.

music
Revenir en haut Aller en bas
Anim59
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   20.04.07 0:26

"la temps des colonies" c'était toi ?? cette voix venue du public me semblait très proche en effet, j'étais donc au 3èrang deuxième place ne partant de la droite place C1 ou C2 je ne sais plus...(tailleur gris clair, qaund à ma voisx à moi, elle poratit plutôt devant...j'ai eu moi aussi le bonheur de croiser deux ou trois fois le regerd de Michel) en chantant:bravo:
quand aux détails qui t'ont interpelé par la négative, moi, je en me suis rendue compte de rien...mais je crois savoir que toi, tu es du métier... Je te rejoins tout de même sur le scketch des talonnettes... pour autant je ne m'en lasse pas mais hier soir, je en l''aurais pas réclamé non plus...
En tant que choriste amateur que je suis, je retiens un Michel, très en voix, uin meilleur concert que l'an dernier, et un instant de pur bonheur au moment du medley...
Revenir en haut Aller en bas
Octave S
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   20.04.07 1:08

Eh oui, le temps des colonies, c'était moi!

Par contre, je préférais le tour 2005. music
Revenir en haut Aller en bas
Filou 18
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   22.04.07 19:41

Merci Octave et Anim pour ces précisions qui sont, comme leur nom l'indique, très précises.

Vivement l'album live alors.
Revenir en haut Aller en bas
Flore
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 39
Localisation : Paris
Loisirs : Zic écriture
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Article de Nord eclair   23.04.07 14:19

Article de Nord Eclair

Photos du concert

http://www.nordeclair.fr/site/albums/?Qwd=./images/Les%20concerts/18-04-2007%20Michel%20Sardou%20%E0%20Douai&Qiv=Aucun&Qis=M


Article :

"C’est le spectacle de toute une vie. Certainement le plus abouti, le
plus complet, le plus Riche de sa carrière. Dans ses yeux, la lueur est
toujours là, et elle se voit. Michel Sardou ne peine pas à fendre
l’armure au milieu d’un décor pyramidal magnifié par des ombres
chinoises. Ce qui frappe d’abord, c’est son étonnante aisance scénique.
Un vrai capitaine d’équipe. Inspiré, appliqué et gonflé à bloc. La voix
est parfaitement en place, elle embrase tout. Des morceaux d’une
puissance émotionnelle rare (Les yeux de mon père, La vieille, On est
planté), d’autres intemporels (J’accuse, Le surveillant général,
Aujourd’hui peut-être ), de nouveaux titres impeccables (Allons Danser,
Beethoven), une rythmique enlevée. Aucun sentiment de monotonie ne se
dégage. Chaque chanson clame une vérité. Sa vérité. Accompagné par dix
excellents musiciens et cinq choristes, Sardou mixe des ingrédients
qu’on n’aurait pas cru compatibles. Parmi ceux-ci : l’humour. Au cours
d’un mano à mano jubilatoire avec le public, il reprend (presque)
l’intégralité de ses tubes. Et on le sait, son répertoire est
renversant. Une soudaine mise à nu, franche et directe, comme une
respiration. L’inattendue et salvatrice communion gagne alors la salle
du Gayant Expo. Elle laisse même la fièvre s’installer (Les lacs du
Connemara).

Michel Sardou détient l’un des murs porteurs de la maison musicale française. N’en déplaise aux grincheux. "



PATRICE DEMAILLY
Nord Eclair

_________________
Elle, elle sans lui, la photo parfaite de l'amour qui trahit

Revenir en haut Aller en bas
Camerata
RANG 3
RANG 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 504
Age : 34
Localisation : Longvilliers (78)
Loisirs : Cinéma, TV, lecture, sorties...
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   07.05.07 16:28

Merci pour vos résumés :)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rickmanparadise.com
Marianne
RANG 4
RANG 4
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1790
Age : 65
Localisation : LA MER
Loisirs : DU PLAISIR
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   24.05.07 18:28

Ce post est à MINI

c'est elle qui a tout organisé !



C'est le spectacle de toute une vie
Concert de Michel Sardou à Douai.


Nord Eclair : Jeudi 19 avril 2007.



C’est le spectacle de toute une vie.
Certainement le plus abouti, le plus complet,
le plus riche de sa carrière.
Dans ses yeux, la lueur est toujours là,
et elle se voit.
Michel Sardou ne peine
pas à fendre l’armure au milieu
d’un décor pyramidal magnifié par
des ombres chinoises. Ce qui frappe d’abord,
c’est son étonnante aisance scénique.
Un vrai capitaine d’équipe.
Inspiré, appliqué et gonflé à bloc.
La voix est parfaitement en place,
elle embrase tout.
Des morceaux d’une puissance émotionnelle rare
(Les yeux de mon père, La vieille, On est planté),
d’autres intemporels
(J’accuse, Le surveillant général, Aujourd’hui peut-être),
de nouveaux titres impeccables
(Allons Danser, Beethoven),
une rythmique enlevée.
Aucun sentiment de monotonie ne se dégage.
Chaque chanson clame une vérité. Sa vérité.
Accompagné par dix excellents musiciens
et cinq choristes, Sardou mixe des ingrédients
qu’on n’aurait pas cru compatibles.
Parmi ceux-ci : l’humour. Au cours d’un mano à mano
jubilatoire avec le public, il reprend (presque)
l’intégralité de ses tubes. Et on le sait,
son répertoire est renversant.
Une soudaine mise à nu, franche et directe,
comme une respiration. L’inattendue
et salvatrice communion gagne
alors la salle du Gayant Expo.
Elle laisse même la fièvre s’installer
(Les lacs du Connemara).
Michel Sardou détient l’un des murs porteurs
de la maison musicale française.
N’en déplaise aux grincheux.
PATRICE DEMAILLY
Photos du spectacle de Michel Sardou à Gayant Expo (H. Van Mael pour Nord Eclair) :




[/center]





Site de Nord Eclair : http://www.nordeclair.fr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumé: Concert de Douai le 18 avril   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résumé: Concert de Douai le 18 avril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» B.Brozman au festival de Douai (Nord) - 30 et 31 janv. 2010
» Carnaval de Candé (49) 18 avril
» attignat avril 2010 goog rockin tonight
» STAGE DE LINDY HOP (Débutant) le 11 & 12 Avril 2009
» Festival Cool Soul le 8 Avril au Bataclan, puis Clermont...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Michel Sardou et la chanson française :: C'EST MA VIE :: SON ACTUALITE MUSICALE-
Sauter vers: